L’HISTOIRE

L’HISTOIRE : Sahagun au XIe siècle, tournant historique dans la replantation du nouveau vignoble.

 

La plantation dans ces terres du vignoble a été pour moi une motivation de romanticisme historique, puisque c’est dans ces terres du Chemin de Saint-Jacques que les premiers moines bénédictins provenant de Bourgogne au XIe siècle, ont planté leur grand vignoble pour la première grande Abbaye Bénédictine en Espagne : les terres de Sahagun (León.)

 

Le raisin provenait probablement de leurs vignobles de l’Abbaye de Cluny. Cela a été le début, à cette époque et dans ces terres, de la plantation du nouveau vignoble en Espagne, après la disparition des plantations par les musulmans au début du VIIIe siècle.

Alfonso VI établit sa cour à Sahagun (XIe siècle). Le Roi de León qui unifie León avec la Castille et la Galice, est nommé pour la première fois Empereur de toute l’Espagne (Imperator totius Hispaniae). Influencé par son épouse Constanza, les bénédictins (Hugues de Cluny et Bernard de Sédirac) et par l’idée prédominante à Rome d’Européisation de la nouvelle Espagne. Sahagun vit à ce moment-là un tournant historique, avec la gestation du changement tellement désiré du rite mozarabe à romain, l’expansion de la chrétienté à travers les nouvelles terres conquises et la replantation du nouveau vignoble.

Pendant tout le Moyen-âge et la Renaissance, des pèlerins de toute l’Europe ont traversé ces terres, en documentant dans leurs journaux et livres de voyages, les excellences du vin que ces terres de Sahagun donnaient. « Le meilleur vin du Chemin », devenu prestigieux et ennobli grâce au « grand tonneau » très visité et mythique de l’Abbaye de Sahagun, qui, avec celui de Heidelberg, ont été les deux grands tonneaux de la chrétienté.

LE NOM: Brandea

BRANDEAS, également appelées reliques de contact, sont des tissus qui depuis le début de l’Église étaient mises en contact avec les reliques des martyrs ou des saints et recevaient un caractère sacré. Pendant des siècles au Moyen-âge, il n’était pas permis de diviser ni de transférer les corps des martyrs et les brandeas ont alors été un élément nécessaire pour fonder de nouveaux temples.

Des milliers de cortèges portant des brandeas sont passés par Sahagun et tout le Chemin de Saint-Jacques. Les cortèges qui venaient de Rome avaient pour habitude de remettre les brandeas aux nouvelles églises, cathédrales, ermites, couvents et temples de toute la chrétienté.

Le nom du vin souhaite être un symbole du contact direct avec le chemin de Saint-Jacques et la tradition sacrée de ces terres.